Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

Entreprendre des travaux de rénovation thermique, c’est la promesse de réaliser de belles économies sur vos factures ! Sofinco vous donne des astuces pour vous aider à concrétiser votre projet de rénovation énergétique. Découvrez les aides financières dont vous pourriez bénéficier.

Face à la hausse des prix de l’énergie et à l’impact de la pollution sur la dégradation de l’environnement (1), des travaux de rénovation énergétique s’imposent aux particuliers. Le but de ces travaux est de réduire votre consommation d’énergie tout en limitant les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur de votre habitation. Certes, ces aménagements risquent de représenter un investissement important pour vous mais ils valoriseront votre bien. Heureusement, différentes aides de l’État ont été mises en place afin de vous donner un coup de pouce ! Découvrez nos conseils et nos astuces pour bien vous y retrouver et procéder par étape pour réaliser vos travaux de rénovation.

Les travaux d’isolation thermique de la toiture   

Si vous venez d’acheter votre logement, le diagnostic de performance énergétique (DPE) vous fournit des informations nécessaires pour définir les éventuels travaux à engager. Avant toute chose, si vous habitez une maison ancienne avec des combles, procédez à leur isolation : ils sont en moyenne responsables de 25 à 30 % de la déperdition énergétique d’un logement (2) !

 

Un isolant économique pour vos combles

 

La projection d’un isolant comme l’ouate de cellulose, soufflée dans des combles perdus, est la solution la plus efficace et économique. Issu du recyclage du papier, cet isolant convient aussi pour l’isolation intérieure des murs (3). Comptez entre 15 et 35 € au maximum le m² (isolant et pose incluse) (3). À moins que vous ne souhaitiez aménager vos combles pour les rendre habitables ?

piles

Des fenêtres double ou triple vitrage pour l’isolation   

Par la suite, si vos anciennes fenêtres sont en simple vitrage ou les boiseries sont abîmées au point de ne plus filtrer l’air extérieur, pensez à les remplacer par des modèles à double ou triple vitrage. Constitué de deux (ou trois) verres séparés par un espace hermétique rempli d’air déshydraté ou de gaz argon, ces fenêtres isolantes vous apporteront un confort au quotidien dont vous ne pourrez plus vous passer (4).

Coût de l’isolation d’une fenêtre

 

Le prix d’une fenêtre double vitrage pour une rénovation énergétique est variable selon le matériau, le type de vitrage et la performance énergétique. Prévoyez entre 225 et 900 € avec pose pour une fenêtre avec isolation (5). Installer des fenêtres double ou triple vitrage représente une économie de chauffage considérable : les parois vitrées représentent 15 % des déperditions thermiques du logement (6).

Bénéficiez d’un crédit d'impôt pour les fenêtres

 

Depuis le 1er janvier 2019, les fenêtres sont à nouveau éligibles au CITE*. Vous pouvez donc bénéficier d'un crédit d'impôt de 15 % si vous signez un devis à partir de cette date (5).

chauffage

Remplacer votre chaudière et profiter de la prime à la conversion

 

Chantier suivant : la chaudière. Si elle a plus de 15 ans, il est peut-être temps d’en changer ? Il y a des risques pour qu’elle ne soit plus très performante. Sachez que les anciennes chaudières au fioul sont très polluantes pour l’environnement (7). Investissez plutôt dans une chaudière de dernière génération, dite « à condensation ». Le prix moyen constaté pour une chaudière à gaz à condensation est de 3 200 €. Sa technologie la rend un peu plus chère à l’achat – en moyenne 700 € de plus qu’une chaudière à gaz classique - mais la performance de son rendement vous permet de réaliser de véritables économies d’énergie (8).

 

La prime à la conversion des chaudières

 

Ce coup de pouce de l’État vous permet de bénéficier d'une prime exceptionnelle pour tout remplacement d'une chaudière au fioul ou à gaz peu performante par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou par une chaudière à gaz à très haute performance énergétique (9).

Minimiser vos travaux de rénovation grâce aux aides   

Réduisez le coût de vos travaux d’économies d’énergie grâce aux aides de l’État. Voici un aperçu des dispositifs mis en place pour vous aider à financer vos travaux de rénovation :

  • grâce au CITE*, vous pouvez déduire de votre impôt une partie des sommes engagées pour vos travaux de rénovation énergétique à condition qu’ils concernent votre habitation principale (10) ;
  • l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) est un organisme qui recense les aides dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre lieu de résidence (11) ;
  • l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) peut éventuellement vous accorder des subventions, sous conditions de ressources (12) ;
  • et si vous faites appel à des artisans pour vos travaux, vous bénéficierez d’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur les factures à régler.

 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique 

 

Le plus connu des coups de pouce est le fameux CITE (10) * : il s'applique aux dépenses d'isolation du logement ou d'équipements qui permettent de réduire votre consommation d'énergie. Pour cela certains de ces travaux doivent être effectués par une entreprise « certifiées RGE** ». Ce label est un gage de qualité des travaux de rénovation énergétique réalisés dans votre logement. Vous comptez aussi agrandir votre habitation ? Pour aller plus loin, découvrez nos solutions pour optimiser l’isolation de votre maison.

Sofinco rend vos projets plus Smart

  • Seul(e) ou accompagné(e)

    Seul(e) ou accompagné(e)

  • Une réponse immédiate

    Une réponse immédiate(13)

  • Une gestion simplifiée

    Une gestion simplifiée

  • 100% flexible

    100% flexible(14)