Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

Filtrer par année
    Banque
    La France et l’industrie nautique aujourd’hui en chiffres

    La France et l’industrie nautique aujourd’hui en chiffres :

    4,8 milliards d’euros, c’est le chiffre d’affaires annuel de l’industrie nautique en France, qui demeure un acteur majeur (malgré une baisse de 8% sur les immatriculations en 2018).

    Avec ses 40 000 salariés, elle exporte plus de 70% de sa production. La flotte française est composée d’environ 1 020 000 embarcations, et 74% de la flotte française sont des navires à moteur.

    La tendance est au catamaran, qui est un modèle très apprécié entre autres pour son espace et sa performance de navigation.

    C’est en Bretagne et en PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) que l’on accueille le plus de passionnés.

     

    Quels bateaux pour la flotte française ?

    57% des embarcations ayant le pavillon français font moins de 5 mètres (soit 580 971 bateaux).

    Pour ceux de 5 à 7 mètres, on compte 29% (soit 200 000 bateaux).

    Les bateaux supérieurs à 10 mètres sont plus rares, représentant 10% de la flotte française. Pour les bateaux de plus de 24 mètres, on compte seulement 85 embarcations, voiliers et navires à moteur confondus.

    Source : https://www.inautia.fr/blog/conseils/les-informations-cles-du-monde-nautique/

    En 2018, les régions au sein desquelles ont lieu le plus de transactions d’occasion demeurent la Bretagne, avec 15 123 transactions, puis la région PACA avec 11 964. 80% des échanges portent sur les bateaux à moteur.

     

    Comment choisir son bateau d’occasion ?

    Tout d’abord, la motorisation : avant de faire un choix définitif, il faut penser à l’utilisation que l’on souhaite avoir.

    Si vous souhaitez naviguer sur l’océan, il faudra plutôt opter pour un voilier.

    Cependant, l’usage d’un voilier demande une certaine expérience pour un niveau de sécurité optimal.

    En termes de navigation, si vous êtes débutant, choisissez un bateau pneumatique (Zodiaque par exemple), ou un petit yacht à moteur (au-delà de 6 chevaux, il faut un permis bateau).

    Le format a son importance également : il faut choisir du transportable si vous voulez naviguer sur des eaux différentes. N’oubliez pas d’inclure un budget remorque dans ce cas !

    Concernant les fleuves ou les rivières, préférez une barge peu onéreuse. Pour les férus de sports nautiques, il faut un bateau avec de la puissance. Quant à la pêche, optez pour un bateau capable de faire de longues distances.

    Allez au plus simple : les petites annonces dans des journaux spécialisés ou sur Internet tout simplement !

    Si vous habitez à proximité d’un port, vous pourrez peut-être trouver votre bonheur.

    Source : https://www.voileetmoteur.com/conseils/marche-francais-bateaux-occasion/79842

     

    Le financement d’un bateau d’occasion :

    Compte tenu du prix élevé d’un bateau de plaisance, les acquéreurs ont bien souvent recours au financement à crédit. Il prend la forme d’une LOA (Location avec Option d‘Achat) en général pour les achats de bateaux neufs et très chers, d’un crédit affecté sur le lieu de vente de préférence pour l’achat de bateaux d‘occasion ou d’un prêt personnel émis par les établissements financiers.

    Le 1 mars 2020