Sablieremoji
Vous avez des projets en attente...

Reprenez là où vous en étiez grâce à l'historique de vos simulations et demandes de crédit.

Besoin d'aide ?

Comment savoir quel parquet choisir parmi les différents revêtements existants ? Chacun possède ses propres caractéristiques. Afin d’estimer le budget nécessaire à votre projet, voici des conseils simples pour vous repérer entre la pose d’un parquet flottant, stratifié ou d’un parquet massif.

Choisir un parquet en bois massif, le plus robuste

Très bon isolant, le bois est un matériau chaleureux et authentique dans tous les sens du terme (1) ! Les essences les plus couramment utilisées sont le chêne, le châtaignier, le hêtre ou le bois exotique. Ce sont des bois nobles qui ont chacun une teinte spécifique et qui offrent une résistance variable suivant l’usage et la fréquence de passage (2). Comme son nom l’indique, le parquet massif est constitué du même bois sur toute son épaisseur, comprise en général entre 10 et 35 millimètres. Comptez entre 55 et 190 € par m² pour un parquet en bois massif (3). Certes, ce revêtement est plus cher qu’un autre mais plus durable. Privilégier la pose d’un parquet flottant :
 

Privilégier la pose d’un parquet flottant : le plus abordable   
 

Le parquet contrecollé - appelé aussi « parquet flottant » - est composé de trois couches successives. S’il offre un aspect similaire au parquet massif avec sa couche supérieure en bois noble, la pose d’un parquet flottant n’offre pas le même confort.
 

 

parquet avec des lignes blanche

Les atouts d’un plancher flottant 
 

Parmi les avantages de la pose d’un tel revêtement, le prix :

  • son installation est simple et rapide : assemblées sur une sous-couche d’isolant phonique par un système de clipses, les lames se fixent les unes avec les autres (4) ;
  • son entretien est facile : il se dépoussière à l’aide d’un balai ou d’un aspirateur puis il se nettoie avec une serpillère bien essorée (5);
  • son format s’adapte à toutes les surfaces (carrelage, béton, etc.), propice à de plus grandes longueurs et largeurs de lame (4).

En moyenne, le tarif d’un parquet contrecollé ou flottant se situe entre 20 à 50 € par m² en fonction de l’essence de bois, des dimensions, et de l’épaisseur des lames (6).
 

 

 

plusieurs carrelages

Opter pour un parquet stratifié : le choix des couleurs

Constitué d’une couche de résine en surface puis d’une feuille (appelée « papier décor ») qui imite l’aspect du bois, le parquet stratifié est fixé à un support - panneau en fibre de bois haute densité - qui garantit sa rigidité (7).


Avantages et inconvénients à connaître 
 

Le parquet stratifié est apprécié pour sa facilité d’entretien car il est naturellement hydrofuge (traité contre l’humidité). Moins durable et fragile à long terme, surtout s’il subit des impacts lors de chutes d’objets par exemple, le parquet stratifié ne peut être ni poncé ni réparé (7). Disponible dans une multitude de finitions, il vous autorise toutes les audaces dans le choix des couleurs (7). Son principal avantage est son tarif, entre 10 et 50 euros au m², qui varie selon la superficie de votre pièce et le type de parquet choisi (aggloméré ou orienté) (8).
 

Choisir votre style de parquet selon vos goûts  

Chaque essence de bois a des caractéristiques propres (teinte, résistance, stabilité, grain…). Pour choisir l’essence de bois qui vous convient, posez-vous au préalable les bonnes questions :

  • quel est l’effet décoratif escompté ? Il existe des bois plus ou moins clairs, dotés d’un grain plus ou moins fin ; certains dessinent des nœuds tandis que d’autres sont homogènes (2) ;
  • préférez-vous un bois résistant et stable ? Pour cela, il faut évaluer la fréquence de passage dans la pièce, les variations de température, l’humidité (9) ;
  • quel parquet choisir pour quelle pièce ? Choisissez un bois résistant d’une essence dense pour l’entrée ou le salon.

Dans une chambre, la pose d’un parquet flottant ou stratifié est idéal (9). On conseille aux plus créatifs d’entre vous de s’orienter vers un parquet blanc de style nordique (laqué, lasuré, vieilli ou brossé) qui s’adapte à tous les types de matériaux (10).
 

Quel est le budget nécessaire pour votre projet ? 
 

Voici un tableau qui vous aidera à choisir un bois de qualité, selon ses propriétés physiques et mécaniques. Le saviez-vous ? Tous vos sens sont sollicités pour faire cette distinction : aspect visuel, odeur, sensation au toucher, dureté et densité (11).

Type de parquet(11)

Prix moyen au m2

Qualités

Chêne massif

30 à 100 €  

Très résistant et stable. Tout usage. Blond à auburn. Grains moyens à grossiers.

Bois traditionnel (châtaignier, hêtre ou frêne)

20 à 80 €

Excellent rapport qualité/prix. Toute construction, tout lieu. Peu résistant. Grain grossier. Noueux. Châtaigner (blond) ; frêne (ocre clair ou foncé) ; hêtre (blond rosé).

Bois résineux (mélèzes et pin des Landes)

40 à 60 €

Excellent rapport qualité/prix. Peu résistant. Plus écologique (pin local).

Bois traditionnel (cerisier, merisier, érable)

40 à 100 €

Couleur miel, clair. Grain très fin. Résistant. Déconseillé en cas de chauffage par le sol (sauf l’érable).

Bois exotique (bambou, merbau, mukulungu, ipé)

15 à 70 €

Wengé (choix des teintes). Très dur et Stable. Intérieur moderne.

Bois exotique (teck, cumaru)

60 à 110 €

Plus chers. Très résistant. Grands choix de teintes. Huilé. Brun moyen ou foncé. Grain moyen. Résistant à l’humidité et au soleil.


Pour une rénovation de parquet économique, sachez que certaines essences exotiques (wengé, bambou, ipé) restent moins onéreuses que les bois traditionnels (chêne massif) (11).

Quel type de parquet choisir selon votre budget ?   

Vous hésitez encore entre la pose d’un parquet flottant, stratifié ou massif ? Avant de vous lancer dans vos travaux de rénovation, prévoyez votre budget. Pour cela, il vous faut comparer les tarifs des différents types de parquets et inclure les frais de pose.
 

Tarif pour la pose d’un parquet neuf 
 

D’un professionnel à l’autre les prix du marché sont très variables pour la pose d’un parquet neuf. Demandez plusieurs devis comparatifs afin d’avoir une idée plus précise du budget nécessaire et de faire jouer la concurrence. Le coût moyen est compris entre 20 et 40 €, hors achat du parquet. Vous devez évaluer votre parquet en fonction de plusieurs facteurs (12) :

  • l’essence du bois utilisé ;
  • le type et les styles de parquet ;
  • la technique de pose souhaitée (collé, cloué, flottant ou clipsé) ;
  • la superficie, etc.
  • Il vous faut aussi prendre en compte les coûts supplémentaires : dépose de l’ancien parquet, préparation du support, pose de plinthes, finitions, etc. (12).
     

Tarif pour la rénovation d’un parquet ancien 
 

Pour vos travaux de rénovation, préférez un artisan qualifié en menuiserie et spécialisé en fabrication et pose de parquets (un parqueteur). Prévoyez en moyenne 18 € par m2 pour le ponçage et 25 € par m2 pour la vitrification (13).

 

 

Sofinco rend vos projets plus Smart

  • Seul(e) ou accompagné(e)

    Seul(e) ou accompagné(e)

  • Une réponse immédiate

    Une réponse immédiate(14)

  • Une gestion simplifiée

    Une gestion simplifiée

  • 100% flexible

    100% flexible(15)